Sunday, February 18, 2007

Casher ce sapin qu'ils ne veulent pas voir... (Editorial du Libre Arverne n°226 - 15/02/2007)

(Légende : arbre de Noël à Toronto. Profitez-en tant qu'ils ne sont pas tous interdits...)

Les sapins de Noël seront-ils interdits parce qu’ils dérangent un petit peuple sûr de lui et dominateur ? C’est ce que nous sommes en droit de penser depuis quelques temps, devant les multiplications des offensives « anti-sapinesques » en Amérique du Nord. Comme la vieille Europe est tellement à court d’imagination qu’elle se croit obligée d’importer les pires travers du Nouveau Monde, il n’est pas impossible qu’elle se sente obligée de le suivre sur ce terrain. Et elle le fera, l’affaire de la « guerre contre les sapins de Noël » menées par des musulmans qui, occupant le vide laissé par la décadence occidentale, imposent de plus en plus la loi du nombre. Notons qu’à l’époque, dans de nombreux cas, le corps enseignant avait pris fait et cause pour ceux qui voulaient supprimer ces arbres jugés « trop chrétiens ».

Tout commence le 16 décembre au Canada. Un arbre de Noël ornait les locaux d’un tribunal provincial, sans rien demander à personne, comme ces ancêtres conifères l’avaient fait avant lui. Ce sapin était un symbole, le socle de notre civilisation. C’est l’arbre christique, l’osmose naturelle, végétale entre le sol invictus païen, que les fils de Japhet adoraient sans savoir ce qu’il représentait vraiment et dont le symbole aryen venu de l’Inde antique est la roue solaire, que dans le langage des anciens on appelait svastika, et le soleil invaincu chrétien, Jésus-Christ, Dieu fait homme. Mais le sapin est plus que cela, c’est non seulement un arbre éternellement vert, symbole d’éternité et donc arbre de Dieu, c’est également un symbole ethnique. Le sapin pousse dans nos contrées boréales, il est le roi des forêts de France, le kaiser des forêts germaniques, le jarl des forêts scandinaves, le tsar des forêts russes, le chief des forêts nord-américaines… C’est l’arbre totémique des fils de Japhet et la sève qui coule dans ses branches est comme le sang qui coule dans nos veines. Roi des forêts, le sapin n’est pas le roi du désert ou roi de la savane. Derrière ce sapin illuminé, tout un peuple, toute une race, toute une civilisation se reconnaissait. Le 16 décembre, le tribunal de Toronto exigeait l’expulsion séance tenante du sieur Tannenbaum, profession : arbre de Noël. Crime commis ? Donner aux non-chrétiens le sentiment de ne pas faire partie de l’institution. La juge responsable s’appelle Marion Cohen. Nous rappelons à cette dame que Tannenbaum n’est en rien un patronyme sépharade et que les Tannenbaum, quand ils sont du peuple élu, sont aussi ashkénazes qu’elle ! Il porte même souvent l’étoile jaune. Même si de son bouillon de culture de Toronto, la Judapo a réussi à gangréner tout le Canada, il ne faut pas croire que ces ténèbres obscurantistes se soient arrêtées au pays des caribous. Elles ont franchi le 49e parallèle et la nuit talmudique s’est abattue sur l’état de Washington. Cet état de la côte du Pacifique a deux de ses cités immortalisées par la culture populaire : Seattle, où se déroule l’action du film Wargames, un film à succès des années 80 et Tacoma, dont le port a été chanté par tous les marins de France (« Parés à virer, Les gars, faudrait haler. On se reposera quand on arrivera dans le port de Tacoma »). Les deux villes ont en commun un aéroport qui, chaque année, était décoré de 9 arbres de Noël. Or, cette année, ils ont été retirés, ordre de rabbi Elazar Bogolmilsky qui avait exigé la présence d’un chandelier à sept branches. Un peu comme si on demandait le Martin Luther King day de mettre des drapeaux du Dixieland. Comme cela risquait de poser des problèmes, les sapins ont été supprimés.

Dans son éditorial d’Actualité Juive du dernier numéro de décembre 2003, Serge Benattar partait déjà en croisade contre les sapins de Noël, dans un article au titre évocateur : Mon faux sapin, roi des foyers juifs. Dans cet article, on y voit exposer toute la haine juive pour le sapin, l’arbre symbolisant la civilisation honnie des « semences de bétail » que sont les goïm aux yeux de la loi mosaïque. Pour lui, le sapin de Noël est une menace de destruction du peuple juif, rien de moins. Hervé Ryssen avait raison : le plus puissant bathyscaphe n’arrivera jamais à atteindre le fond de leur paranoïa et de leur pathologie. Je cite ses propres termes : « Alors qu’à Hanoucca nous commémorons la victoire d’Israël sur une nation qui nous interdisait d’accomplir nos commandements, voilà qu’aujourd’hui nous nous approprions, sans qu’on nous l’impose, des pratiques qui nous sont complètement étrangères, sans protester pour autant sur celle que l’on veut nous restreindre. Vous me suivez. Laquelle des époques est la plus dangereuse ? J’ose à peine vous le dire au risque d’être taxé (NdE : vous notez qu’il utilise le mot financier « taxé » au lieu du terme « traité »… atavique obsession financière. Comme un fait exprès, levy signifie en anglais « impôt » ou « taxe ») de fanatique, mais les Maccabim, eux, au moins, connaissaient leurs ennemis. Il n’y a pas pire danger que de se croire en sécurité (NdE : ce qui démontre que les chefs juifs tiennent leur pouvoir du maintient de la masse juive dans la peur de l’autre, peur que l’on doit entretenir par des légendes abracadantesques dont le but est de terroriser, de faire croire à un grand complot antisémite international visant à exterminer les Juifs et qui réussira si ces derniers n’obéissent pas à ceux qui parlent en leur nom) ». Plus loin, il déclare : « Et pourtant, il est tout à fait normal pour certains d’entre nous, de plus en plus nombreux, juifs de France, de planter un sapin près de sa fenêtre. Quitte à faire un peu d’ombre à la Hanoukia, quitte à le décorer d’un petit Jésus dans sa crèche, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ». Voici encore une confirmation du conseil qu’Hervé Ryssen ou moi-même donnons aux jeunes chercheurs nationalistes : il faut éplucher en permanence tous les écrits de ces pharisiens des temps modernes pour voir qu’ils se gardent bien d’appliquer pour eux les joies du cosmopolitisme, du métissage, du brassage des cultures juste bon pour ces "chiens de goïm"… La dernière phrase vaut son pesant de cornichons Molossol : « Il est seulement à espérer qu’un jour, une vieille dame de la France profonde ne dise pas à son petit-fils dans la rue : « Tu vois ce monsieur, il a le nom d’un Juif, le faciès d’un Juif, la barbe d’un Juif, mais ce n’est plus un Juif ». Cette dernière envolée montre décidément la haine, une haine irrationnelle animée par la peur de l’autre, que les Juifs ont pour les sociétés chrétiennes traditionnelles dans lesquelles ils ont toujours refusé de s’intégrer et qu’ils ont cherché par tous les moyens à détruire. Mais que Monsieur Benattar se rassure, je me fiche de savoir si tel ou tel Juif mange de la bûche casher ou de la galette des rois casher ou des coquilles Saint-Jacques casher. Ça ne fait pas plus un juif en moins qu’un goy en plus. Un « juif qui n’est plus un juif », j’en connais et j’en admire : Israël Shamir, Roger Dommergue Polacco de Menasce, voire Alain Chabat aujourd’hui, les frères Lehmann dans le passé. Leurs habitudes alimentaires me sont inconnues et je juge leur connaissance comme superfétatoire. Ils ont donné d’autres preuves, autrement plus tangibles et convaincantes, de leur rupture avec le talmudisme tératogène.
Mais la chasse aux sapins n’est pas la seule manifestation de notre société à laïcité variable. Fin octobre, Nadia Eweida, une employée de la British Airways a été mise en congé sans solde par sa compagnie. Motif : elle portait autour du cou une croix de deux centimètres de large. La Grande-Bretagne est pourtant une nation où le communautarisme n’est pas un vain mot. Mais il faut croire que la christophobie est une valeur qui universellement partagée dans les sociétés où les coupeurs de sapins tiennent une place inversement proportionnelle à leur part dans la population. Quand Japhet est à la hausse, Sem est à la baisse et inversement. Note d’espoir : aux Etats-Unis, la sinistre chaîne de supermarchés de proximité Wal-Mart, qui a défrayé l’actualité pour le non-respect de la loi américaine en matière de droit du travail (embauche d’immigrés clandestins, pressions sur le personnel féminin), a décidé de renouer avec les fêtes de Noël. Depuis quelques années, ils avaient supprimé toute mention à Christmas pour ne garder que le terme générique « Fêtes ». S’en était suivie une baisse sensible des fréquentations telles que le géant de la distribution dut mettre genou à terre. Dans un monde où le matérialisme et le consumérisme règnent en maître, il est nécessaire de se créer des moyens de pression idoines. Bien sûr, les appels au boycott sont interdits en France alors qu’ils sont autorisés aux Etats-Unis, ce qui limite les possibilités d’action, mais l’organisation d’une association tradilandaise de consommateurs est tout à fait possible pour influer sur tel ou tel consortium qui pourrait être gêné par une « frappe au portefeuille ». On se souvient que vers 1995, la Ligue contre le Cancer avait sanctionné un de ses responsables qui avait « oublié » d’interviewer Jean-Marie Le Pen alors qu’il avait donné la parole aux candidats les plus minoritaires des présidentielles, ce qui avait entraîné certains donateurs membres ou électeurs du FN à signaler ouvertement à la direction l’arrêt immédiat de leurs dons. Il faut agir avec les armes qu’on a et si on ne peut pas inciter à ne plus acheter chez tel ou tel, on peut du moins leur signaler qu’on se passera désormais de leurs services. Il faudra prendre l’habitude de riposter coup pour coup et recourir nous aussi de manière systématique au «harcèlement démocratique ». Nous avons un avantage indéniable, nous sommes de plus en plus nombreux. Le monde étant ce qu’il est, l’homme étant ce qu’il est, le marketing étant ce qu’il est, tôt ou tard, le commerce ethnique tradilandais génèrera d’importants bénéfices. L’esprit aventureux qui le premier s’installera dans ce créneau aura une position dominante qui pourra s’avérer déterminante par la suite en matière de « légitimité ». La tradition étant la chose la mieux partagée à Tradiland, le premier arrivé sera celui qui l’inaugurera. Avec la légitimité de l’antériorité et tout ce qui en découlera

Labels: ,

31 Comments:

Anonymous grif said...

Bonjour

Suite aux problèmes que certains lecteurs ont rencontré, ne pouvant plus accéder à notre blog:

Nouveau site, nouvelle adresse.

http://legrif.wordpress.com

10:10 AM  
Anonymous hihi said...

Chabat est membre du peuple élu?
Je pensais qu'il était pied-noir?
ce n'est pas son vrai nom? Est-ce par sa mère... décidément je decouvre de leurs membres chaque jour dans le paysage politico-mediatique de notre ex-pays...

3:20 PM  
Blogger Paul-Emic said...

toujours intéressant

12:02 PM  
Blogger benzzel said...

Bien que ça sente plus le nationalisme que le sapin ton article reste très interessant. Je suis venu vers ton blog via celui de JC Bataille et je trouve (modestement) que vous avez une drole de tendance à utiliser votre culture et élocance, d'une façon inquiétante. Tournée vers la passé par exemple ou vers des valeurs qui ont (heureusement) de moins en moins de sens.
En france, la différence n'est jamais facilement acceptée. Qu'elle soit réligieuse, physique ou autre. On doit ressembler au bon "modèle". Par contre pour défendre sa croix, sa clope et son sapin il y a toujours foule.

8:55 AM  
Blogger Enzo said...

Ce qui est amusant avec les tenant du régime, c'est que leurs "arguments" sont des éternels "copier-coller"...

Je réponds une fois pour tous :
1 - question "ouverture sur l'autre", nous n'avons aucune leçon à recevoir et surtout pas de ces laïcards sectaires au combisme moisi.
2 - le communuatarisme est l'avenir, c'est un axiome inéluctable, nous sommes un parti communautariste donc nous allons dans le sens de l'histoire.
3 - votre modèle est moisi et voué à l'élimination. Les laïcs ne se reproduisent plus, nous oui, et npous avons trouvé le moyen de soustraire nos enfants à l'endoctrinement de l'oblscurentisme des bonnetins. Les musulmans commencent à comprendre. L'aliance des identitaires quelque soit leur racen leur religion et leur coutume écrasera la pieuvre laique.
de Paris à Téhéran, de Minsk à Caracas, tous unis contre la tyranie planétarienne...

9:07 AM  
Blogger benzzel said...

Je suis rassuré. Je pensais à un penchant réac, un peu sectaire mais basé sur une réflexion que j'entend souvent et que je suis loin de rejeter en entier (mes origines droite-chrétienne m'ont laissées de beau reste). Mais je comprend derrière cette agrésivité qu'il n'y a rien d'autre qu'un triste replie. Celui la même que l'on entend chez certains islamistes qui pensent gagner leur guerre en engrossant les femmes occidentales.
bref. "Les laics ne se reproduident plus? qu' est ce que cela signifie? Peux tu t'expliquer stp?
Pour l'axiome communautaire, je pense que la pieuvre laique s'assoie dessus. Où mène cette façon de voir les choses? J'ai du mal à saisir le propos. Mon esprit serait il embué par les "tenant du pouvoir"?

12:58 PM  
Blogger Enzo said...

Je crains hélas que le formatage culturo-médiatique vous ait laisser échapper les données les plus élémentaires en matière de démocratie et d'économie dans le processus d'écroulement civilisationnel, ce que j'avais théorisé sous le nom de "syndrôme du butin".

Je n'avais pas espéré un débatteur digne d'intérêt. Les deux systèmes sociétaux sont trop antagonistes pour pouvoir se fréquenter.

Nous assistons actuellement à un redéploient des cartes, avec de nouvelles alliances qui se font. On peut bien sur continuer à faire la politique de l'autruche. C'est le propre des sociétés décadantes comme l'étaient Rome ou Weimar. Mêmes causes, mêmes effet. L'histoire n'est qu'un gigantesque balancier. Et en ce moment, le balancier revient vers nous.

2:01 PM  
Blogger benzzel said...

Un peu facile comme esquive. "Votre système vous ferme les yeux, vous ne pouvez pas comprendre, nous arrivons doucement mais surement".
penser que deux systèmes ne peuvent pas se fréquenter, ou que le débateur n'a pas d'intérêt est un système argumentaire très efficace, mais pas très pertinant.
Rome (pas weimar) n'a pas été que décadente et reste une immense base et une immense source d'influence (architecture, instituetion, art etc etc). Heureusement que l'histoire n'est pas un balancier, qu'elle ne reviens jamais en arrière, qu'elle fait toujours milles erreurs et qu'elle efface progressivement ceux dont l'identité est basée sur un douce fable, sur une mystique qui ne dépasse que rarement le questionnement de l'adolescence.

2:40 AM  
Blogger benzzel said...

au passage. Je suis chrétien (d'origine et toujours de coeur), et j'admire le fonctionnement du peuple juif qui se perd rarement dans le discours visant à détruire les autres peuples. Là où tu prèches contre un diable un ennemie, ils batissent. Je rejète leur attitude colonialite et les moyens auquel parfois ils ont recours mais ils se battent pour construire. Là ou tu sembles brasser un fond boueux pour justifier des positions qui sentent souvent la colère et rarement le sens.

2:45 AM  
Blogger Enzo said...

Sincèrement vous croyez vraiment aux sornettes que vous racontez ? Vous avez lu le Talmud ? Vous avez étudié l'histoire du peuple juif. S'il y a eu un peuple qui a génocidé sans pitié tous ceux qui avaient eu le malheur de tomber sous leur griffes, c'est bien celui-ci... Rien qu'au 20e siècle, dans la seule Russie, 20 millions d'Ukrainiens ont été exterminés par les Juifs.

Les Juifs, bâtir ? Ils n'ont jamais été fichu de construire quoi que ce soit si ce n'est des entreprises d'escroquerie financières ou de corrpution moral. Rien de beau, de pur, de désintéressé n'est sorti de cet étrange peuple dont les seuls apports à l'humanité ont été destructrices : le communisme, la pyschalanyse et la bombe atomique...

Lire à ce profit l'excellent livre d'Hervé Ryssen "Psychalayse du judaisme".

3:16 AM  
Blogger Enzo said...

Ce commentaire rouve une inculte historique encyclopédique. Rome a certes réalisée de grandes choses,comme l'Occident. Et Rome a crevé des mêmes maux que l'Occident : plus de natalité, décadance morale et sexuelle, métissage, cosmopolitisme, acceptation des moeurs étrangères (les Juifs, que vous admirez tant, punissent de mort ceux qui "amenaient des croyances étrangères"), recrutement de mercenaires barbares dans l'armée... Rome est morte sous le poids du butin comme l'Occident crèvera de son confort matérialiste.

Après tout, si les barbares égorge le porc gras, c'est son destin. Le tout, c'est que les gens qui transmettent la flamme, les anciennes valeurs s'en sortent. Et les barbares nous laisseront tranquille : nous ne donnons aucun butin et ils nous respectent (je l'ai constaté).

La disparition de la société française actuelle est moins qu'un point de détail de l'histoire. Quand la dernière page est tournée, il faut refermer le livre.

Bref, continuez à vivre votre vie, l'histoire se fait sans vous. Nous, nous attendons notre heure.

3:24 AM  
Blogger benzzel said...

Le ryssen qui pense que le bisexualité est un concept juif? bref.
En fait tu mélanges gravement tout. La vérité n'est pas que les juifs on inventé la psychanalyse mais que Freud était Juif, ce qui n'a absoluement rien à voir. Ton raisonement (sur l'Ukraine aussi) est un sophisme minimaliste au point de dire : Hitler est catholique, Hitler est fasciste, les catoliques sont fascistes.

3:33 AM  
Blogger Enzo said...

Décidément, toujours aussi incapable d'argumenter.

Ryssen prouve tout ce qu'il dit. Il a passé trois ans à lire tous les journaux juifs, tous les auteurs juifs, voir tous les films juifs. Son livre est étayé de centaines de preuves et d'aveux tirés de leurs propres oeuvres. Un peu facile et sans intérêt de balayer ses travaux d'un revers de main.

Quant à vos commentaires sur le judaisme, ceci prouve les ravages de la lobotomisation. La psychalanyse est une science juive... COMME FREUD LUI MEME S'EN VANTAIT !
Le communisme est intrinsèquement juif : ses idéologues, ses chefs, ses bourreaux sont tous juifs en ce qui concerne l'Europe de l'Est et l'URSS. Toutes les banques juives ont financé l'URSS, tous les intellectuels juifs ont collaborés avec le communisme, quitte à s'en détacher plus tard, parfois sincèrement (Aron, Kriegel). Nier que le communisme est intrinsèquement juif est du négationisme et de la fraude historique.
Quand au fascisme, l'Eglise s'en est très bien accomodée et elle a bien eu raison.

6:50 AM  
Blogger benzzel said...

Tous les moyens sont bons pour tout justifier.
Reyssen donne son opinions à partir d'autres opinions ce qui constitue un point de vue solide, effectivement, mais c tout.
les banques dont les fondateurs sont juifs on financé beaucoup de choses, voir tout, entre autre l'urss. Comme d'autre banques d'ailleurs, comme des états même, bref, ou est l'idéologie derrière tout ça.
Si le communisme était lié à une quelconque doctrine juive qu'est ce que cela pourrait bien signifier? Je doit être effectvment trop lobotomiser pour comprendre, mais tu n'es pas tres explicite. Qu'ils pronnent la mise en commun du capital pour s'en mettre plein poches? Enfin, la psychanlise Freudienne est né surement de la pensée d'un juif et lié à sa culture, certe, et alors ?!!! La sophrologie vient d'asie. bref, Je ne voi que mille façon de condamner un peuple. Mais quel sens?? Pour la dernière remarque sur le fascisme nous ne partageons pas la même église. Celle de mon grand père a résisté et en ai sortie grandie. Les curées qui m'on enseigné la foie chrétienne m'on inculqué une vision de l'histoire plus constructive et plus ouverte.

10:33 AM  
Blogger benzzel said...

Et jung, ce n'est donc surement plus de la psychanalyse? Freud, juif effectivment n'a t'il pas aussi dit que la psychanalyse était exempt de son contexte culturel et social. Surement un tour pour dominer les goy!
Vous avez un don magnifique pour l'amalgame. Beaucoup de talent.
Mais le sens de tout cela reste obscure.
je fouille votre blog pour voir ou vous voulez en venir.
En tout cas je me préocupait peu des juifs mais maintenant que je sais que leur idéologie menne à la bombe A au communisme et à la psychanalyse je n'y comprend rien mais je tremble.

10:51 AM  
Blogger benzzel said...

un détail : le liens entre les juifs et les communistes n'est il pas lié au fait qu'il furent conjointement chassé par les fascisme. Ce qui cré des liens j'imagine?
Quelques infos sur l'état d'Israel et le communsime? Je suis mal la dessus aussi.
Et pour la

10:55 AM  
Blogger Enzo said...

Jung a joué le rôle du shabbat-goy, mais j'admets que n'étant pas Pic de la Mirandole, je ne suis pas omniscient. Il va valoir que je recherche dans ma biblothèque sur le sujet.

En soutenant la "résistance", on soutenait l'URSS et les assassins de prêtres (les FTP ont tué plus de prêtres et de religieuses en six mois que les nazis en 5 ans...). Que chacun agisse selon sa conscience. Mais visiblement, l'histoire que vous avez apprise est la propagande officielle.

Pour les Juifs, il faut que vous soyez cohérent : si le peuple allemand paie encore pour la "collaboration" avec le nazisme, alors le peuple juif doit faire de même pour sa collaboration avec le communisme qui a été aussi totale. Je cite Guy Konopnicki : "le communisme est une formidable histoire juive, le remake de la colonisation de la Palestine par les hébreux". Je pourrais aussi citer Lénine : "les Russes sont des idiots, des fainéants, des niais, c'est à nous les Juifs de diriger la Russie". Ou terminer par Marx : "le socialisme doit avoir des juifs à sa tête" (Marx est revenu au judaisme pratiquant, ces propos ont été tenus vers la fin de sa vie à con compatriote et coreligionnaire Lassalle)

Bref, il faut étudier avant de se prononcer. Lisez juste pour commencer le dernier livre de Solenitsyne "la Russie et les Juifs" (ou "Les Juifs et les Russie" ?). Ce sera déjà un bon début...

11:00 AM  
Blogger Enzo said...

Votre dernier message me laisse supposé qu'en fait, effectivement, vos lacunes en histoire sont grandes.

Le communisme est arrivé au pouvoir en 1917, le fascisme n'existait pas. A cette époque, les Juifs représentaient tous les membre du Politburo sauf l'unique caution goy. Leur première mesure a été d'exterminer les chrétiens avec des raffinements de barbarie allant, dans la Hongrie de Bela Kun (Aaron Cohen de son vrai nom) jusqu'à la pédophilie (fillettes des écoles privées catholiques violées en cours sous couvert "de leçon d'hygiène")

Beaucoup de Russes, traumatisés par les horreurs commises par les Juifs en Russie, s'enfuirent en Allemagne. La diaspora regroupait Russes, Ukrainiens, Baltes et Estoniens. Y compris allemands d'Estonie dont un certain Alfred Rosenberg qui assista aux horreurs commises. Rosenberg présenta les rescapés des massacres dès son adhésion à la NSDAP à Hitler. Qui, bouleversé, en conclut que chaque juif était un suppôt en puissance des horreurs communistes, puisqu'en Allemagne, dans les Soviets de 1918, la même minorité y commit les mêmes horreurs.

Ce n'est pas le fascisme qui a créé l'alliance judéo-bolchévique mais le judéo-bolchevisme qui a créé l'antisémitisme nazi.

Israel a écrasé les pays arabes en 1947-48 grâce à l'aide militaire soviétique qui lui fournit les Messerschmidt 109 de la Tchécoslovaquie (confisqué à l'Allemagne) qui anéatir d'abord l'aviation puis les chars arabes. Plusieurs des généraux israéliens de la première heure étaient des ex-soviétiques. Et l'URSS de Staline fut le premier état à reconnaître Israël vu que la GB préférait les Arabes à cause du pétrole.

11:09 AM  
Blogger Enzo said...

Pour les liens entre judaisme et communisme, il y a plus d'infos dans mon autre blog

http://notrememoire.blogspot.com

11:10 AM  
Blogger benzzel said...

Est ce à dire que ces gens se revendiquaient en tant que juifs? ou étaient ils seulement juifs comme notre classe politique est issue quasi totalement des mêmes écoles. Je comprend bien ce que vous dites et je ne maitrise pas assez l'histoire pour aller contre mais je ne comprend toujours pas le lien entre leurs actes et leur "judaïté". Faisaient ils du prosélistisme? Les juifs sont ils autre chose qu'un groupe de pression sur lequel vous focaliser, parmis tant d'autres ? ne faites vous pas un amalgame entre le puissant lobbie sioniste et le judaisme. Que penser du lobbie protestant par exemple. Beaucoup soutienne la thèse selon laquelle ils seraient derrière la révolution française, pour imposer leur doctrine bourgeoise contre l'aristocratie. Ou des néo-conservateur Derrière Bush? LEs francs maçons? etc etc

11:26 AM  
Blogger Enzo said...

Remarque pertinante.

Les Juifs agissaient bien sur en tant que juifs puisque l'URSS a été l'application du Talmud. Notons que la révolution russe a été le théâtre du clash entre deux factions juives rivales qui, une fois les goys liquidés, se dévorent entre elles : en gros, les "sionistes", partisan d'un état juif (les "staliniens") et les "talmudiques, partisan d'un judaisme apatride à vocation de domination mondiale (les "trotskystes")
La bataille s'est fini par victoire par KO des trotskistes.

Pour Bush, il est la caution protestante, tout son entourage est totalement juif (Wolfowitz, Powell, Pearl)comme l'était celui de Cliton (58 des 64 postes-clés de l'administration !. Protestantisme et judaisme, mis à part certaines frictions circonstentielles, étaient liées, au point que les catholiques avaient surnommés les protestants "les juifs de synthèse". Cromwell, par exemple, était financé par les banquiers juifs pour sa campagne d'extermination contre les catholiques d'Irlande et d'Ecosse et pour chasser le roi catholique du trône d'Albion.
En gros, le judaisme a financé tout ce qui pouvait détruire le catholicisme : franc-maçonnerie, protestantisme, marxisme.

Notons aussi que les sionistes laics ont aidé les nazis jusqu'en... 1944 !

11:38 AM  
Blogger Enzo said...

Encore un message qui a sauté... Je réponds à hihi : pour les liens entre Cromwell et les Juifs, lire le chapitre qui lui est consacré dans le livre "Des pions sur l'échiquier" de l'amiral canadien Willaim Carr.
Pour Powell, oui, il s'agit bien de Colin Powell, élevé par une famille juive hassidique. Il parle l'hébreu couramment et est totalement juif de culture et de mentalité

1:02 PM  
Anonymous Darius said...

Messieur, Bonjour. Nouveau venu, attiré par ce sujet sapinesque mais surpris de la tournure du discours ... Pouvez-vous revenir sur la Loi du Nombre dans cette affaire et serait-il dès lors possible que vous puissiez me dire si la démocratie est aujourd'hui une chance ou si elle est devenue un danger ?

Le sapin parle pour nous, en tout cas, il est annonciateur de nouvelles revendications !! Non ?

9:49 PM  
Blogger Enzo said...

Bonjour,

Inutile de mettre un pluriel à "monsieur", j'assure seul le mamangement du site.

En que qui concerne la démocratie, je prépare un éditorial qui va être mis en ligne ces prochains jours, sure l'imposture de la démcoratie et de la république. Vous y trouverez les réponses à vos questions.

10:59 PM  
Anonymous le pas sage said...

salut
je ne connaissais pas ce blog
on peut pas tout connaitre il est vrai
je repasserais car il y a des textes intéressants
bonne journée

2:11 AM  
Anonymous Anonymous said...

"nous avons trouvé le moyen de soustraire nos enfants à l'endoctrinement de l'oblscurentisme des bonnetins. Les musulmans commencent à comprendre. L'aliance des identitaires quelque soit leur race et leur religion et leur coutume écrasera la pieuvre laique.
de Paris à Téhéran, de Minsk à Caracas, tous unis contre la tyranie planétarienne... "

merci.




finalement c'est le laicisme et le mondialisme qui sont totalitaires et racistes. puisque au nom du nivellement et de l'uniformité ils veulent faire disparaitres les cultures, races, et religions dans un grand creuser pour fondre l'homme nouveau... totalement deraciné et aculturé !!!! un simple producteur consomateur.
un l'homme_golem. :)



le mondialsime est encore plus dangeureux que les hordes mongoles qu'on voyait venir de loin, car il se presente comme une idée genereuse avec les mots "paix" "securité" "droits de l'homme"... exactement comme le communisme.

10:58 AM  
Blogger Leon said...

Je suis chretien, et bie en Israel,
benzzel, l attitude coloniale des juifs est le fait d une minorite (condannee par la majorite des Israeliens de ma generation), sinon, 100% d accord avec vous.

www.leonline2.blospot.com

11:24 PM  
Blogger prof said...

hello
visitez jewisheritage.fr et inscrivez vous sur le forum
shalom

8:55 AM  
Blogger Enzo said...

Ca donne droit à des réductions au Sentier au moins ???

9:03 AM  
Anonymous Liberté de Pensée said...

Sur son blog national-antisémite, Hervé Ryssen se révèle comme le reflet en négatif de la "maladie mentale" et "délires névrotiques" inhérents au peuple juif ( il pense en fait à une paranoïa aiguë ) qu'il dénonce. Lui-même ne se rend pas compte qu'il tient un discours tout aussi paranoïaque s'agissant de dénoncer la mainmise sur le Capital financier mondial par les juifs, par exemple. Il s'effraie aussi que le projet juif vise soi-disant à forcer la terre entière à métisser les ethnies et abolir les frontières jusqu'à ce ne règne plus qu'une grande juiverie mondiale. Eh ben, quant votre névrose, monsieur Ryssen, il semble qu'elle ait atteint des proportions grandioses !

Personnellement, je suis profondément contre le sionisme d'après 1946, je suis contre toute la politique israélienne menée après cette date, politique qui vise à une purification ethnique de la Palestine, une négation de la Palestine, en passant par les déportations, les spoliations, l'occupation et la répression militaire, le morcélement, la colonisation, le grignotage inintérrompu de la Cisjordanie depuis 50 ans, et ce de manière impunie. Je parle de ce sionisme qui a pour projet "Eretz Israël" (expansion et domination territoriale bien au-delà des frontières actuelles) Honte à la politique d'Israël, honte à son armée Tsahal qui tue quotidiennement des enfants et parfois des familles entières de civils non-armés et innocents. Je vomis sur cet état d'apartheid qui cloisonne et et fait régner une haine viscérale de l'arabe en l'associant de manière systématique à un terroriste ou si ce n'est pas avéré, à un terroriste en puissance.

Mais moi je ne suis pas antisémite, je n'ai rien à reprocher aux gens de confession juive, ils ont toute ma sympathie même, tant qu'ils n'adhérent pas au projet de colonisation, de confiscation, d'annexation et finalement d'évacuation de la Palestine.

Je ne suis donc pas antisémite comme Ryssen et je ne m'effraie non plus pas de la disparition de la soi-disant "race blanche" par métissage ethnique. Le problème avec ce genre d'individu (Ryssen), c'est qu'il fait communiquer les extrêmes "chrétien antisémite" vs "sioniste islamophobe". Même s'ils semblent opposés, ces deux genres de hooligans marchent malheureusement main dans la main pour que se lèvent les sentiments de DIVISION et de HAINE.

8:41 AM  
Blogger Enzo said...

Le problème, c'est que vous avez une vision du judaïsme totalement déconnectée de la réalité. Juif, ce n'est pas une religion, ce n'est pas une race, c'est un schéma mental... Ce qui explique que certains fils de Juifs ne le soient pas (Goscinny) et que des "goy" soient devenus plus juifs que les juifs...

1:16 AM  

Post a Comment

<< Home