Monday, August 21, 2006

Leur mémoire, notre mémoire (Une des Lettres Fersanes n°66 - septembre 2006)

Jean Delaunay faisait le constat suivant : « le traitement idéologique du passé, l’orientation et la falsification volontaire de l’histoire sont patents et me semble s’inscrire dans une volonté subversive » et d’ajouter : « Par ailleurs, quand je discute avec des jeunes, je suis attristé de leurs lacunes, et notamment de leur difficulté à se situer sur l’échelle du temps. Les plus ignares même s’ils ont des connaissances scientifiques étendues, mettraient presque dans le même tiroir aux vieilleries, l’homme de Cro Magnon, Louis XIV, Napoléon, la guerre de 14 et De Gaulle ». Et pour cause, nous avons vu en avril-mai 2002 qu’une jeunesse inculte est une jeunesse manipulable, crédule et violente (voir l’article Lettre ouverte à une jeune dinde, Le Libre Arverne n°203). Les médiats ont relaté le fait que le grand rabbin Shlomo Amar a réclamé la restitution par la Chine de la synagogue de Shanghai, construite en 1920 et fermée en 1949, transformée en musée du judaïsme (et non convertie en gymnase ou cinéma comme les églises catholiques). Leur mémoire. Les Dernières Nouvelles d’Alsace du 28 juin a propagé une nouvelle falsification historique de Jean Kahn qui accuse Drumont de n’avoir pas voulu de monument aux morts juifs pour la première guerre mondiale. Drumont est mort en 1917…Pire, il accuse Brasillach et Rebatet d’avoir sévi lors de l’Affaire Dreyfus. Achevée en 1906, Rebatet avait alors 3 ans et Brasillach n’était même pas né. Leur mémoire (et leurs mensonges). Les médiats ont relaté que la CIA avait localisé Eichmann depuis 1958 et la RFA depuis 1952. Leur mémoire. Mais ils se gardent bien de rappeler les origines d’Eichmann et sa visite en Palestine (à Haïfa) en 1937, où il confirmera le Pacte germano-sioniste du 7 août 1933 qui sera respecté jusqu’en 1944. Notre mémoire. Aucun médiats ne relate que la municipalité de Paris a rejeté la demande du Président de la Suisse, Samuel Schmid, de poser une plaque offerte par son pays en l’hommage des 690 Gardes Suisses exterminés par la populace le 10 août 1792, Louis XVI leur ayant demandé de ne pas se défendre. Un monument de ce genre à Lucerne, en Suisse, s’appelle zum Löwendenkmal et commémore le massacre. Notre mémoire. Dans son numéro du 30 juin, Rivarol nous annonce le décès de Louis Magnien et ses obsèques à Saint-Nicolas-du-Chardonnet. En 1994, Le Figaro avait refusé de publier le in memoriam en hommage à ses parents, massacrés le 12 juillet 1944 sous ses yeux par les communistes. Il avait alors 14 ans. Notre mémoire. Le 4 juin, le peuple hongrois qui sauva l’Europe des Turcs au XVIe siècle puis des Soviétiques en 1945 par leur sacrifice héroïque, commémore l’ignoble Traité de Trianon qui l’amputa de la moitié de son territoire. Notre mémoire. Leur mémoire, notre mémoire. Leur mémoire matraquée. Notre mémoire supprimée. Mémoire des « surhommes », mémoire des « sous-hommes ». Pour avoir une mémoire, il nous faut un livre. Pour avoir des livres, il nous faut une bibliothèque. Pour avoir des bibliothèques, il nous faut une ville. Pour avoir des villes, il nous faut un pays. Mein Tradiland, Mein Heimatland...Pour le moment, pas de pays, mais un blog, un tout petit site Internet de rien du tout : http://notrememoire.blogspot.com/. Juste un petit rappel, du bébé ukrainien mort de faim au bébé irakien irradié ; de l’enfant pied-noir égorgé à l’enfant allemand massacré. Victimes du communisme, de la ploutocratie, de l’islamisme, du talmudisme. Notre mémoire. Se souvenir toujours, pardonner jamais. Du moins pas temps que le coupable n’aura pas fait repentance et réparation. On peut toujours espérer. Il ne nous reste plus que cela : l’espoir. Enfin, pas tout à fait. L’espoir est toujours marié. Et quand on a tué l’espoir, il ne reste plus que sa veuve la haine…

2 Comments:

Anonymous Muet said...

et les victimes du fascisme?

Peut-être arriverons-nous à une mémoire à force de rassembler des "mémoires mutilées" ou alors l'humanité voudrait-elle être objective pour une fois?

2:43 PM  
Blogger Enzo said...

Les victimes du fascisme ? Ouvrez n'importe quel journal régimistes, on ne parle que d'elles.

3:01 PM  

Post a Comment

<< Home